Les logements de fonction des ministres au coeur de la polémique

08/06/2010 à 10:15 - Estimation immobilière - Par - Réagir

Polémique sur les logements des ministres
Les logements de fonction des ministres au coeur de la polémique

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

La polémique est de nouveau relancée autour des logements de fonction accordés aux Ministres.
Aujourd'hui au coeur de la crise européenne et mondiale, lorsque le gouvernement français demande à sa population de se « serrer la ceinture » et parle de plans de rigueur et d'austérité, la population comprend de moins en moins les avantages concédés aux hauts fonctionnaires.
En ligne de mire, les logements de fonction des Ministres. Le Canard Enchainé dévoilait ainsi le mois dernier le dernier scandale du genre concernant Christian Estrosi (Ministre de l'Industrie) qui ne possédait pas moins de trois logements différents !
Deux logements de fonction, respectivement dans le ministère de l'Industrie et à Bercy, ainsi que son appartement privé situé dans le très chic 7ème arrondissement de Paris. Dans la même veine, c'est au tour de Fadela Amara, secrétaire d'Etat chargée de la Ville, de se faire épinglée pour ses « dérives immobilières ».
En effet l'un de ses frères occupait le spacieux appartement de fonction de 120m² avec vu sur la Tour Eiffel, mis à sa disposition dans le cadre de ses fonctions.

Les pressions pour l'abolition de ses privilèges gouvernementaux sont actuellement de plus en plus fortes et ne sont étonnement pas l'apanage de l'opposition.
Même si c'est un député socialiste qui en premier à oser aborder le sujet (M. René Dosière) et en est devenu aujourd'hui le porte-parole, il a rapidement été soutenu par des députés membres de la majorité, tels que Martin Hirsch (au gouvernement encore il y a peu), ou encore la villepiniste Marie-Anne Montchamp.
Ce qui ressort de ce mouvement de contestation est que seul les fonctions régaliennes du gouvernement (c'est-à-dire Matignon, Intérieur et Défense) devraient bénéficier d'un logement de fonction, ainsi que le Ministère des Affaires Etrangères.
En effet ces ministères nécessitant une présence continuelle de leurs ministres, il est alors compréhensible que des logements de fonction proches soient mis à leur disposition.

Si les « coups d'éclats » du gouvernement en matière d'immobilier de fonction font la une des médias, il est néanmoins juste de rappeler que ces pratiques ne sont pas répandues à tout le gouvernement.
Ainsi depuis le 30 juin 2005, un ministre venant de province peut en toute légalité bénéficier d'un appartement de 80m², ainsi que 20m² supplémentaires par enfants à sa charge.
Dans cette situation on retrouve certains ministres tels que Nadine Morano, secrétaire d'Etat à la Famille, occupant un 110m² ou encore Nora Berra, secrétaire d'Etat aux Ainés, occupant un 130m² avec ses trois enfants.

Ainsi d'après le Journal du Dimanche qui a enquêté sur le phénomène, sur les 40 membres de notre gouvernement, seulement six d'entre eux occupent réellement un logement loué par l'Etat ! 14 logent dans leur ministère respectif et 20 ont même décidé de demeurer dans leur logement personnel et cela malgré les biens immobiliers proposés par l'Etat pour faciliter leur fonction.

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Estimation Immobilier

Vos réactions

Estimation immobilière - Les logements de fonction des ministres au coeur de la polémique

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Estimation immobilière - Les logements de fonction des ministres au coeur de la polémique

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Copyright 2006 - 2017 © Estimation-immobilier.com - Tous droits réservés.

Partagez
cette
page