Les aides au logement n'augmenteront pas avant octobre

12/11/2013 à 12:57 - Estimation immobilière - Par - Réagir

Les aides au logement n'augmenteront pas avant octobre
Les aides au logement n'augmenteront pas avant octobre

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Depuis ce vendredi 8 novembre, les ménages bénéficiaires des APL, ALS et ALF savent enfin quel sera leur sort en 2014. Dans le cadre du débat sur le Budget pour l'année à venir, gouvernement et députés se sont enfin mis d'accord sur la question d'une revalorisation de ces aides au logement. Si celle-ci sera effectivement maintenue en 2014, elle fera toutefois l'objet d'un report fixant son entrée en vigueur au 1er octobre prochain.

Depuis quelques semaines, les français percevant des aides au logement ne savaient plus à quel saint se vouer. Après l'inquiétude suscitée en septembre par l'annonce d'un probable gel des aides en 2014 puis l'espoir alimenté par une fronde de nombreux députés de la majorité, les bénéficiaires d'APL, ALS et ALF (allocation de logement familiale versée par la sécurité sociale) savent désormais que leur pouvoir d'achat ne sera que temporairement rogné en 2014. Alors que ces différentes aides au logement sont traditionnellement revalorisées chaque 1er janvier en fonction de la hausse des loyers (l'IRL), les ménages bénéficiaires devront cette année patienter jusqu'au 1er octobre pour pouvoir profiter de ce coup de pouce (soit une augmentation de +0,9%). Voici en effet ce qu'il faut retenir de l'amendement adopté ce vendredi par l'Assemblée nationale.

Entre un gouvernement qui espérait alléger les dépenses publiques en gelant cette revalorisation et des députés opposés à une nouvelle réduction du budget des ménages, cet amendement déposé par Christophe Caresche représente donc un véritable compromis. De l'avis du député PS et rapporteur du budget pour le logement, le texte adopté la semaine dernière permettra aux bénéficiaires de ne pas être privés d'une aide financière non négligeable en ces temps de crise tout en préservant quelque peu les caisses de l'Etat. Grâce à ce report de neuf mois, le gouvernement devrait ainsi profiter d'une nette diminution du coût de la revalorisation des aides au logement, celle-ci passant de 75 millions d'euros à 19 millions d'euros.

A noter qu'un autre amendement de Christophe Caresche a également été adopté en commission. Le député s'interrogeant sur "la légitimité d'un versement de ces aides aux étudiants, qui ne tient pas compte du soutien financier de leurs familles, ni des avantages fiscaux que celles-ci conservent", cet amendement vise à définir "les réformes envisageables pour améliorer l'efficacité sociale des trois aides personnelles au logement à enveloppe budgétaire constante". Un rapport répondant à cette question devra être remis d'ici à la fin du mois d'août.

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Estimation Immobilier

Vos réactions

commentaire(s)

Copyright 2006 - 2017 © Estimation-immobilier.com - Tous droits réservés.

Partagez
cette
page