Le marché du neuf poursuit sa lente agonie

28/05/2013 à 16:16 - Estimation immobilière - Par - Réagir

Le marché du neuf poursuit sa lente agonie
Le marché du neuf poursuit sa lente agonie

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Voilà maintenant plusieurs mois que les professionnels du bâtiment tirent la sonnette d'alarme et interpelle le gouvernement sur la mauvaise passe dans laquelle se trouve actuellement la construction. Venant grossir les rangs des publications de résultats négatifs, les derniers chiffres dévoilés par le ministère de l'Ecologie ne devraient leur être d'aucun réconfort. En effet, jamais depuis 2008 les ventes de logements neufs n'ont été si faibles et le stock de biens disponibles si élevé.

Recul des ventes et des mises en chantier, stock de logements neufs disponibles en nette progression, tels sont les enseignements que l'on peut tirer des chiffres de la construction communiqués ce mardi 28 mai par le ministère de l'Ecologie. Selon ces derniers, sur l'ensemble du territoire seuls quelques 20.000 logements neufs se sont vendus au cours du 1er trimestre 2013. En repli de -14,4% par rapport au trimestre précédent (et de -2,6% sur un an), le faible niveau des ventes a, par voie de conséquence, permis au stock d'invendus de s'établir à 98.300 unités (+18% en variation annuelle). « Ce niveau d'encours n'avait pas été aussi élevé depuis 2008 où le stock avait atteint un niveau record de 112 500 logements », précise le ministère.

Alors qu'il ne leur fallait « que » 3,2 trimestres pour vendre un appartement il y a tout juste un an, les promoteurs doivent aujourd'hui s'armer de patience et attendre en moyenne 4,5 trimestres avant de pouvoir réaliser une vente. Pour certains, l'incapacité des promoteurs à adapter leurs prix à la situation pourrait partiellement expliquer cette dégradation (les prix des appartements ayant en effet augmenté en un an dans pas moins de 12 régions sur 22).

S'il fallait vraiment trouver un quelconque motif de satisfaction, il faudrait sans doute chercher du côté des maisons individuelles. Certes celles-ci affichent toujours un faible volume de réservations (2200 unités en moyenne depuis le 1er trimestre 2012) mais présentent, contrairement aux appartements, une évolution haussière à +5,2% sur un an.

Quant aux mises en chantier, si le volume recensées entre les mois de février et avril s'affiche encore à la baisse (-1,1% par rapport à la même période en 2012), celle-ci apparaît nettement moins marquée que précédemment (-11,2% sur les mois de janvier à mars). Globalement, le nombre de chantiers démarrés accuse un recul de -16,9% entre les mois de mai 2012 et avril 2013 pour s'établir à 297.438 unités.

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Estimation Immobilier

Vos réactions

Estimation immobilière - Le marché du neuf poursuit sa lente agonie

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Estimation immobilière - Le marché du neuf poursuit sa lente agonie

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Copyright 2006 - 2017 © Estimation-immobilier.com - Tous droits réservés.

Partagez
cette
page