L'immobilier français reste largement surévalué

12/04/2013 à 10:28 - Estimation immobilière - Par - Réagir

L'immobilier français reste largement surévalué
L'immobilier français reste largement surévalué

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si la baisse des prix de l'immobilier observée ces dernières semaines constitue indubitablement l'amorce d'une tendance de fond appelée à durer, la correction du marché devrait toutefois s'avérer lente et progressive. Tel est le scénario établi par l'agence de notation Fitch qui table donc, dans une étude dévoilée ce jeudi 11 avril, sur un recul probable des prix au cours de ces deux prochaines années mais exclut l'éventualité d'un retournement brutal.

Notaires, agents immobiliers, observateurs, tous n'ont désormais qu'un seul mot à la bouche : baisse ! Si certains, à l'instar du réseau MeilleursAgents, ont récemment fait état d'une hausse des prix de l'immobilier parisien au cours du mois de mars, ce mouvement semble devoir n'être que passager et ne remet nullement en cause une correction des prix sur le long terme. Dans une étude rendue publique hier, l'agence de notation Fitch pointe du doigt un marché de l'immobilier largement surévalué et juge un tel scénario plus que probable.

Si Paris fait toujours figure d'exception en affichant une envolée de ses prix de 200% depuis 1998, la province n'est pas en reste. Reprenant les chiffres communiqués par le ministère de l'Ecologie, Fitch précise que sur un plan national, l'immobilier français serait surévalué de 70% (au regard des revenus des ménages). Il n'est donc pas étonnant que les candidats à l'achat se soient fait de plus en plus rare en 2012, surtout si l'on tient compte de la prudence manifeste des banques à distribuer leurs crédits (-35% entre le troisième trimestre 2012 et la même période un an plus tôt).

Malgré cela, la baisse semble aujourd'hui effective et devrait se poursuivre au cours de ces deux prochaines années. Sur cette période, l'agence pronostique ainsi un repli de l'ordre de -10% mais présice rester particulièrement attentif à “la situation car les risques d'une baisse plus importante augmentent”. Relativement limité aujourd'hui, le recul des prix pourrait en effet profiter pleinement de l'impulsion que souhaite donner le gouvernement au secteur de la construction (un afflux de logements disponibles se traduisant mécaniquement par une baisse des prix).

Quant au retournement brutal que certains ne cesse d'annoncer, Fitch semble totalement l'exclure, soulignant que “la France reste l'un des marchés immobiliers les plus stables de la zone euro”.

Source :

Consulter toutes les actualités

Abonnez-vous au fil RSS Fil RSS Immobilier de Estimation Immobilier

Vos réactions

Estimation immobilière - L'immobilier français reste largement surévalué

Noter cet article :

5 1

Par MP -

La baisse se fera, dans la stabilité....scénario à la japonaise.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Estimation immobilière - L'immobilier français reste largement surévalué

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Copyright 2006 - 2017 © Estimation-immobilier.com - Tous droits réservés.

Partagez
cette
page